Finances et Territoires : communes, départements et régions se désolidarisent de la gouvernance Macron

Finances et Territoires : communes, départements et régions se désolidarisent de la gouvernance Macron (afp)

mercredi 04 juillet 2018 –  pacainfoeco.com – Parallèlement à la dernière annonce par le gouvernement PHILIPPE/MACRON de la mise en place d’un contrat financier avec toutes les collectivités territoriales françaises et que le versement de la taxe foncière au « bloc communal » est évoqué, les associations d’élus des communes, des départements et des régions réunies derrière Hervé Morin, président de Régions de France, annoncent qu’elles se retirent des discussions avec l’État.

Finances et Territoires : communes, départements et régions se désolidarisent de la gouvernance Macron: Hervé MORIN, Dominique BUSSEREAU et François BAROUIN (afp)

«Quand on se paie notre tête, nous n’avons aucune raison de la montrer dans les ministères», a lancé le président de l’ADF, Dominique Bussereau, lors d’une conférence de presse mardi matin. «On quitte la table des discussions parce que cela ne sert à rien de discuter», a renchéri à ses côtés le patron de l’Association des Maires de France, AMF, François Baroin.

Le président de Régions de France, Hervé Morin, refuse quant à lui d’aller «autour de la table pour recevoir des sermons ou un dédain prétentieux». Dans un communiqué commun, les trois associations dénoncent «une politique de réforme hors-sol, décidée à Paris et inapplicable sur le terrain».

Le trio d’associations d’élus laissera donc chaise vide lors de la Conférence nationale des territoires dès ce mercredi à Matignon où une réunion préparatoire doit se tenir. Seules des associations sectorielles telles que France urbaine (métropoles et grandes intercommunalité) devraient donc y être représentées. L’AMF, l’ADF et Régions de France ont également annoncé le «gel de toutes les relations avec les ministères»
 
POINT DE VUE DU GOUVERNEMENT : Le gouvernement a annoncé qu’il souhaitait instaurer une « hausse maîtrisée des dépenses de fonctionnement des collectivités » de l’ordre de 1,2% par an, durant le quinquennat. Sont ici concernées toutes les catégories de collectivités, l’exécutif précisant que les « 322 collectivités pesant le plus dans la dépense publique locale (régions, départements, communes et établissements publics de coopération intercommunale dont les dépenses réelles de fonctionnement dépassent 60 millions d’euros) » se verront instituer un contrat financier avec l’État.
 
MACRON et les TERRITOIRES : le Président de la Région signe une TRIBUNE COMMUNE avec d’autres présidents (c) photos D.R.

A LIRE ÉGALEMENT« MACRON et les TERRITOIRES : le Président de la Région signe une TRIBUNE COMMUNE avec d’autres présidents » publication du 18 avril 2018 

 
Oui mais quelle sera la suite ? Cette « fronde » annoncée, est-elle la naissance d’une réelle opposition à la gouvernance actuelle ? ou bien est-ce juste, une prise de position toute juste médiatique tout en ayant fait le choix de laisser-faire « comme avant », l’actuelle gouvernance Macron, dont les rapports avec tout ce qui est situé hors des boulevards du périphérique parisien sont des plus réduites.
 
sources : afp et la rédaction
 
copyright pacainfoeco 2018